Radiologie Interventionnelle

Radiologie Interventionnelle

Introduction générale

Radiologie Interventionnelle : La radiologie interventionnelle est la réalisation des procédures interventionnelles à des fins diagnostiques ou thérapeutiques du corps utilisant des appareils tels que les Echographies, la TDM, l’IRM ou la fluoroscopie. Grâce à l'utilisation de ces appareils, les processus sont exécutés en voyant les organes et les tissus, minimisant ainsi les risques associés aux processus. Les procédures effectuées dans l'unité de radiologie interventionnelle sont divisées en deux: sur les structures vasculaires (vaisseaux) et à l’extérieur des vaisseaux (non vasculaires). Les procédures vasculaires sont des procédures liées aux artères et aux veines, et les procédures non vasculaires sont des procédures effectuées sur les organes autres que les vaisseaux.

Procédures radiologiques interventionnelles vasculaires : Les procédures vasculaires sont des procédures liées aux artères et aux vaisseaux. Pour des procédures à titre de diagnostic, une entrée et pénétration est faite à l’intérieur des vaisseaux que l’on souhaite visualiser à l’aide d’aiguilles spéciales et de cathéter et les images sont obtenues en administrant un produit de contraste. Quant aux procédures à titre de traitement, des interventions sont faites afin de résoudre les problèmes existant dans les vaisseaux. Suite à l’anesthésie locale, après avoir inséré l’aiguille dans l’artère en passant par l’aine, une  petite gaine est placée et le vaisseau souhaité est atteint avec un cathéter de petit diamètre également par l’intérieur de la gaine et les images sont obtenues suite à l’administration du produit de contraste. Les structures vasculaires deviennent visibles après l'administration de produits de contraste et la présence de conditions pathologiques est révélée.

Les procédures radiologiques de diagnostic vasculaire effectuées dans notre unité :

Angiographie cérébrale sélective de 4 systèmes par voie fémorale : Visualisation des vaisseaux cérébraux.

Angiographie carotide double face: Visualisation des vaisseaux cervicaux appelés artère carotide: Il y a deux artères carotides l’un à droite et l’autre à gauche du cou.

Angiographie vertébrale sélective: Visualisation des vaisseaux du cou, que nous appelons artère vertébrale. Il y a deux artères vertébrales l’un à droite et l’autre à gauche du cou.

  • Aortographie: Visualisation de l'artère principale provenant du cœur.
  • Angiographie aortofémoropoplitée (AFP): Visualisation des vaisseaux cérébraux.
  • Artériographie bronchique : Visualisation des artères menant au poumon.
  • Angiographie cœliaque et portographie artérielle: Visualisation des vaisseaux menant au foie et à la rate.
  • Angiographie mésentérique supérieure - inférieure: Visualisation des petits et gros vaisseaux intestinaux.
  • Angiographie rénale: Visualisation des vaisseaux rénaux.
  • Angiographie pelvienne: Visualisation des artères de la partie inférieure du corps.
  • Dépistage angiographique vertébral: Visualisation des artères alimentant la moelle épinière.
  • Angiographie brachiale: Visualisation des artères du bras.
  • Angiographie rénale de transplantation: Visualisation des artères et des veines du rein transplanté chez les patients subissant une transplantation rénale.
  • Venacavagraphie inférieure / supérieure: Visualisation  des principales veines menant au cœur.
  • Vénographie des membres supérieurs: Visualisation des veines du bras.
  • Vénographie rénale: Visualisation des veines rénales.
  • Prélèvement d'échantillons de sang rénal - pétrosal: Analyse suite au prélèvement de sang des veines dans lesquels les sécrétions de la glande surrénale et de l'hypophyse se vident.
  • Vénographie hépatique: Visualisation des veines hépatiques.
  • Splénoportographie: Visualisation de la veine de la rate et de la veine allant vers le foie, que nous appelons veine porte.
  • Vénographie testiculaire: Visualisation des veines testiculaires.
  • Vénographie des membres inférieurs: Visualisation des veines des jambes.
  • Fistulographie artérioveineuse: Evaluation de la fistule AV chez les patients en dialyse atteints de fistule AV.
  • Évaluation de la perméabilité du cathéter veineux central: Evaluation du cathéter chez les patients qui ont des cathéters.

Procédures radiologiques interventionnelles vasculaires effectuées dans notre unité:

  • Insertion d’un filtre dans la veine cave: chez les patients présentant un caillot dans les veines de la jambe, il est très dangereux que ces caillots se rompent et pénètrent dans les vaisseaux pulmonaires. Il existe des matériaux appelés filtres qui empêchent les caillots d'atteindre les poumons. Suite à l'anesthésie locale, une pénétration est faite à partir de la veine de l'aine ou du cou et un filtre est placé de sorte à rester ouvert juste en-dessous des vaisseaux rénaux, à l’intérieur de la veine principale qui emmène le sang des jambes au cœur.  Ainsi les caillots sont empêchés et ils ne peuvent atteindre le poumon. Ces filtres sont divisés en deux filtres, les provisoires et les permanents. Les filtres provisoires peuvent être retirés au bout 1 à 2 semaines, tandis que les filtres permanents restent à vie.
  • Embolisation tumorale: Certaines tumeurs du corps peuvent être embolies par un traitement appliqué directement sur la tumeur elle-même ou sur les vaisseaux qui alimentent la tumeur.
  • Chimio-embolisation: Il s’agit de l’administration de médicaments chimio-thérapeutique en pénétrant dans les artères alimentant la tumeur en particulier dans les tumeurs hépatiques.
  • Angioplastie transluminale percutanée (APT): Après l’angiographie, la sténose détectée dans la veine est traversée avec un fil fin et un ballonnet est placé à l’emplacement de la sténose  et le ballonnet est gonflé. Ainsi, la sténose est dégagée et le flux sanguin est amélioré.
  • Mise en place d’un APT - Stent: Dans certains vaisseaux, la sténose n'est pas dégagée avec une angioplastie ou elle se referme. Dans de tels cas, les fils sous forme de cage, que nous appelons stents, sont placés dans la zone où il y a la sténose et le ballonnet est gonflé à l’intérieur, permettant ainsi de mesurer le diamètre de la veine. Ainsi la veine est dégagée,  le flux sanguin est amené à un niveau souhaité.
  • Thérapie thrombolytique sélective: la formation de caillots dans le vaisseau interrompt le flux et perturbe le flux sanguin. Le problème est que la progression est faite dans le vaisseau avec un cathéter et les médicaments anti-coagulation sont administrés et ainsi la dissolution du caillot de sang est  assurée et le flux sanguin peut être rétabli à la normale.
  • Mise en place d'un cathéter en tunnel (permanent): Des cathéters que nous appelons cathéters permanents sont placés dans les principaux vaisseaux du corps pour les patients qui ont besoin d’une dialyse mais qui n’ont pas de voie d’accès et il est assuré que le patient puisse subir une dialyse à partir de ce cathéter. La durée de vie moyenne de ces cathéters est d'environ 1 an.
  • Mise en place d'un cathéter provisoire: Des cathéters, que nous appelons cathéters provisoires sont placés dans l’un des principaux vaisseaux du corps  pour les patients qui doivent subir une dialyse pour une courte période ou qui nécessite une alimentation par voie intraveineuse. La durée de vie moyenne de ces cathéters est d'environ 15 jours.
  • Pose sous-cutanée de ports: L'administration de médicaments chimio-thérapeutiques  par voie intraveineuse à des patients cancéreux qui doivent prendre une chimiothérapie entraîne des problèmes tels que l'obstruction dans ces vaisseaux. Pour cette raison, les médicaments chimio-thérapeutiques sont administrés à partir des matériaux que nous appelons port. Généralement, le matériel de port est inséré dans le tissu sous-cutané dans la partie supérieure de la poitrine, en compagnie d’une anesthésie locale et le port du cathéter s’étend dans la veine menant au cœur.
  • Retrait du cathéter en tunnel: Il s’agit du retrait des cathéters permanents précédemment mise en place en compagnie d’anesthésie locale.
  • Retrait des ports sous-cutanés: Il s’agit du retrait du matériel de port précédemment mise en place en compagnie d’anesthésie locale.
  • Athéroctomie périphérique - Thrombectomie ou Laser: Nettoyage avec des appareils spéciaux des plaques calcifiées situées dans les artères qui alimentent les jambes et rétablissement du flux sanguin.   
  • Traitement au laser et sclérosant des varices: retrait sous anesthésie locale des cathéters permanents précédemment mises en place.

Opérations radiologiques interventionnelles non vasculaires

Les opérations non vasculaires sont des opérations faites pour des structures autres que les vaisseaux. Avant de développer des méthodes d'imagerie, les opérations en rapport aux organes de notre corps étaient effectuées en fonction des positions anatomiques. Par exemple si une biopsie devait être effectuée d’un quelconque organe tel que le foie ou le rein, un prélèvement était effectué en pénétrant d’un endroit anatomiquement approprié sans visualiser l’organe. Dans de tels cas, le médecin qui effectuait l’opération ne pouvait pas visualiser l’organe biopsié et les structures qui se trouvaient devant l’organe. Dans les biopsies faites sans visualiser l’organe, il est possible de faire face à des conditions telles que des saignements ou obtenir un prélèvement d’un endroit non désiré.  De nos jours, ces opérations sont effectuées par des radiologues interventionnels, à l'aide de dispositifs appropriés, en visualisant l'organe à biopsier et les structures environnantes. Ainsi, les structures telles que les veines et les nerfs à l'intérieur ou autour de l'organe ne sont pas endommagées. Par exemple, pour les biopsies de la glande thyroïdienne, la glande thyroïdienne guidée par ultrasons est observée, le nodule à l'intérieur de la glande est atteint par le chemin le plus court et l'aspiration peut être effectuée correctement.

Les opérations radiologiques interventionnelles vasculaires effectuées dans notre unité sont les suivants :

  • Biopsies: Il s’agit de la procédure de prélèvement de petits morceaux des organes tels que la thyroïde, le foie, les reins, les poumons  ou  d’un tissu pathologique de n’importe quel endroit du corps  en réalisant une pénétration sous anesthésie locale.
  • Marquage mammaire accompagné d’une échographie : Dans le cas où seule la structure pathologique du sein sera extrait, un petit fil dont le bout sera à l’extérieur sera placé sur ce tissu par le radiologue interventionnel  ainsi il est plus facile pour le chirurgien d’accéder à ce tissu.
  • Paracentèse / thoracentèse: il s'agit d'un échantillon prélevé dans le liquide qui se trouve entre les membranes pulmonaires ou entre les membranes qui entourent les organes de l'abdomen.
  • Drainage d’un épanchement acide/ pleural percutané : il s’agit de l’évacuation du liquide qui se trouve entre les membranes pulmonaires ou entre les membranes qui entourent les organes de l’abdomen.
  • Drainage d’un abcès / d’un empyème percutané : Il s’agit de l’évacuation à l’aide d’un cathéter d’un abcès qui se trouve n’importe où dans le corps ou du liquide infecté qui se trouve entre les membranes du poumon.
  • Traitement des kystes percutanés: il s’agit du traitement des kystes rénaux qui se sont développés et qui provoquent des signes cliniques et ce en installant un cathéter et en administrant certaines substances par le biais du cathéter.
  • Traitement du pneumothorax percutané: il s'agit de l’évacuation de l'air qui se trouve entre les membranes pulmonaires.
  • Drainage de la lymphocèle percutanée: il s’agit l’évacuation et le traitement du liquide lymphatique qui s'accumule partout dans le corps.
  • Traitement pseudokyste percutané: Il s'agit du traitement des kystes, que nous appelons pseudokyste suite à une pancréatite,  en insérant un cathéter.
  • Traitement percutané du kyste hydatique : Il s'agit du traitement d'une lésion kystique située dans le foie et appelée kyste hydatique à l'aide de cathéters.
  • Cholangiographie: Il s’agit de la visualisation des voies biliaires.
  • Cholangiographie trans-hépatique percutanée: Il s'agit de la visualisation des voies biliaires faite suite à l’administration d’un produit de contraste  en pénétrant avec une aiguille fine.
  • Drainage percutané du système biliaire: Il s’agit du maintien du flux de la vésicule en installant un cathéter dans les voies biliaires dilatées.
  • Dilatation percutanée au ballonnet du cholédoque: Il s’agit d’une procédure d’ouverture de la sténose ou de l'obstruction en gonflant un ballonnet dans le canal biliaire principal, que nous appelons cholédoque.
  • Mise en place d’un stent biliaire percutané: Il s’agit d’un maintien de l’ouverture en insérant un stent dans les voies biliaires principales.
  • Drainage percutané de la vésicule biliaire: Il s’agit d’une procédure qui permet d'assurer l’évacuation  en insérant un cathéter dans la vésicule biliaire dilatée.
  • Traitement par ablation percutanée à l'alcool: Il s’agit d’une procédure qui consiste à introduire de l'alcool en pénétrant dans les artères des reins qui ont rétréci, perdu leurs caractéristiques, ne remplissant pas leurs fonctions et provoquant des perturbations hémodynamiques dans le corps et qui consiste à rendre le rein non fonctionnel.
  • Pyélographie antérograde: Il s'agit de la procédure d'acquisition d'image après l'administration de produit de contraste en entrant avec une aiguille fine dans le système collecteur rénal.
  • Néphrostomie percutanée guidée par une échographie: Il s'agit de la procédure consistant à placer un cathéter de drainage dans le système collecteur rénal sous guidage échographique.
  • Dilatation de la sténose de l'uretère percutanée: Il s’agit de la procédure pour élargir la sténose de l'uretère à l'aide d'un ballonnet.
  • Mise en place d'un stent urétéral percutané: Il s’agit de la procédure qui  consiste à  ouvrir la sténose de l'uretère en insérer un stent.
  • Cystostomie percutanée: Il s’agit de l’évacuation à l’extérieur de l’urine à l’aide d’un cathéter en insérant un cathéter dans la vessie dilatée et à problèmes d’évacuation.
  • Traitement et ponction percutanée d’un kyste rénal : Il s’agit de l’évacuation des kystes rénaux par le biais d’aiguille ou de cathéter et son traitement avec l’administration d’un produit sclérosant dans le kyste.
  • Radiographie de poche: Il s’agit de la procédure qui consiste à élargir la sténose de l'uretère à l'aide d'un ballonnet.
  • Gastrostomie percutanée: Il s’agit de la procédure  de mise en place d’un cathéter qui s’étend de l’extérieur vers l’intérieur de l’estomac chez les patients qui ne peuvent s’alimenter par voie orale. Ainsi le patient peut être alimenté à travers le cathéter.
  • Gastro-jéjunostomie percutanée: Il s’agit  de la procédure de mise en place d’un cathéter qui s’étend de l’extérieur vers l’intérieur de l’estomac  et des intestins chez les patients qui ne peuvent s’alimenter par voie orale.
  • Examens interventionnels accompagnés d’une TDM: Il s'agit de la pratique de procédures interventionnelles sous la direction de la tomographie informatisée chez des patients dont l’image ne peut pas être obtenue avec l'échographie.
Partager sur les réseaux sociaux:

Médecins