Polyclinqiue de SEP (Sclérose en plaque)

Polyclinqiue de SEP (Sclérose en plaque)

Introduction générale

Qu’est-ce que la SEP?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique chronique et évolutive qui affecte le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Les cellules du système immunitaire défaillant ciblent le système nerveux central et commencent à attaquer en premier  la substance blanche. Les fibres nerveuses sont recouvertes d'une gaine appelée myéline, qui facilite et protège la transmission des messages.

Dans la SEP, le système immunitaire d'une personne endommage la couche de myéline. En conséquence, la transmission des messages dans les fibres nerveuses ralentit ou disparaît complètement.

La SEP est une maladie évolutive, elle peut entraîner une invalidité avec l’ajout au fil du temps de symptômes. Il prend la deuxième place après le traumatisme comme cause d’handicap chez les jeunes adultes. Par conséquent, il est important de reconnaître la maladie en temps opportun, d’établir  son suivi et son traitement.

Qu’est-ce qu’une “ plaque de SEP”?

Chez les patients atteints de SEP, des formations appelées «plaques» endommagées par la maladie sont observées dans le cerveau ou la moelle épinière. Nous voyons ces plaques dans les examens de résonance magnétique (MR) du cerveau et de la moelle épinière.

Chez qui peut-on voir la maladie de SEP?

La SEP survient généralement à l'âge de 20 à 40 ans. La maladie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Elle est plus fréquente dans la race blanche. Géographiquement, la fréquence de la maladie augmente à mesure qu'elle s'éloigne de l'équateur.

Pourquoi les personnes sont-elles atteintes de la SEP?

Bien qu'il existe de nombreuses théories différentes à cet égard, la cause de la SEP n'a pas encore été établie. On pense que certaines infections virales provoquent le développement de la maladie chez les individus sensibles. On ne peut pas dire que la SEP est une maladie héréditaire cependant des gènes de prédisposition ont été identifiés. La SEP n'est pas une maladie infectieuse.

Quels sont les symptômes de la SEP?

Quelle partie du cerveau et de la moelle épinière a été endommagé ; la fonction faite par cette partie est affectée.

  • Double vision
  • Perte de vision
  • Engourdissement, picotements ou fourmillement  dans le corps
  • Faiblesse ou fatigue
  • Difficulté à marcher, déséquilibre
  • Vertiges
  • Déficience de la parole
  • Problèmes de miction
  • Douleur récurrente au visage avec des éclairs

Comment diagnostique-t-on la SEP?

Les symptômes de la SEP sont similaires à ceux de nombreuses maladies neurologiques. Par conséquent, le neurologue doit diagnostiquer la SEP, de préférence un neurologue expérimenté dans la SEP. Un seul ne peut être utilisé pour le diagnostic de la SEP. Une anamnèse détaillée (histoire de la maladie) et les résultats des examens neurologiques sont nos guides les plus importants. Il existe de nombreuses maladies qui peuvent imiter la SEP. Par conséquent, il est démontré avec des tests appropriés aux premiers stades de la maladie qu’il ne s’agit pas de ces maladies. Une Imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau et de la moelle épinière est effectuée pour étudier les lésions de la SEP ;  une analyse du liquide rachidien (liquide céphalo-rachidien) est effectuée pour évaluer les marqueurs immunitaires anormaux et pour confirmer le diagnostic.

Comment évolue la SEP?

La SEP peut évoluer différemment chez chaque patient et il est impossible de prévoir comment. Mais il existe essentiellement trois formes différentes, à savoir:

  • SEP récurrente cicatrisante: La plupart des patients (85%) reçoivent un diagnostic de ce type. Les symptômes se poursuivent sur une période de temps (période d'attaque) puis s'améliorent partiellement ou complètement.
  • SEP progressive primaire: les résultats augmentent ou progressent sans aucune amélioration au lieu d'attaques.
  • SEP progressive secondaire: la SEP récurrente cicatrisante se transforme en SEP progressive au fil du temps. Nous ne savons pas quels patients  passeront quand à ce type de SEP, mais après le diagnostic si les plaintes s’aggravent pendant au moins six mois indépendamment des attaques, alors ce diagnostic est prescrit.

Comment la SEP est-elle traitée ?

Le traitement de la SEP est constitué de traitements qui modifient l’évolution de la maladie et est ciblés sur les symptômes. Le traitement est de longue durée et nécessite un suivi régulier par un neurologue. Comme la SEP diffère d'une personne à l'autre en termes de symptômes, de résultats et de traitements, son traitement est planifié en fonction du patient.

Partager sur les réseaux sociaux:

Médecins