Département de Néphrologie

Département de Néphrologie

Introduction générale

Le diagnostic et le traitement de l'hypertension, des maladies rénales chez les patients adultes de plus de 16 ans, la dialyse (péritoine ou hémodialyse) et les méthodes de traitement par transplantation d'organe chez les patients atteints d'insuffisance rénale sont effectuées par du personnel médical spécialisé, en particulier les enseignants et le personnel de notre unité.

Greffe de rein (Transplantation): Des transplantations rénales sont effectuées à partir de cadavres et de personnes vivantes dans notre unité qui fait partie de l’une des parties de l’équipe de transplantation d’organe développé de la Turquie. Les préparations préopératoires et le suivi postopératoire des patients sont effectués en détail par des spécialistes en la matière.

  • Hypertension
  • Maladie rénale diabétique (néphropathie diabétique)
  • Glomérulonéphrite
  • Infections rénales (pyélonéphrite)
  • Insuffisance rénale aiguë
  • Insuffisance rénale chronique

Hypertension

Cela signifie une pression artérielle élevée. La tension artérielle acceptée aujourd'hui est de 120/80 mmHg chez un adulte normal au repos. La tension artérielle de toute personne est basse pendant le sommeil, élevée lorsqu'elle est nerveuse ou excitée. Nous parlons d'hypertension si la pression artérielle est constamment supérieure à 140/90 mmHg. Si elle n'est pas traitée, elle entraîne des taux de maladie grave  pour des maladies de circulation cérébrale, des maladies cardiaques, vasculaires, oculaires et rénales et provoque une augmentation du taux de mortalité. Une fois le diagnostic posé et le traitement commencé, l'augmentation de la pression artérielle peut être réduite et le risque de maladie du système cardiovasculaire peut être réduit.

Maladie rénale diabétique (néphropathie diabétique)

L'hyperglycémie provoque une augmentation de la fonction de lixiviation du rein, ce qui conduit au développement d'un rétrécissement de ses vaisseaux, entraînant un dysfonctionnement généralisé des reins. Les lésions rénales causées par le diabète sont appelées «néphropathie diabétique». Il est pensé que les lésions rénales lors du diabète sont liées non seulement aux perturbations vasculaires mais également à la structure génétique. La néphropathie diabétique (ND) est l'une des complications les plus importantes du diabète et est actuellement la cause la plus courante d'insuffisance rénale au stade terminale (IRST). L'insuffisance rénale au stade terminale se développe chez 30 à 40% des diabétiques de type 1 et 5 à 10% des diabétiques de type 2. Nous pouvons aussi déterminer si des lésions rénales surviennent chez les patients diabétiques en examinant la présence des protéines dans l’urine, et le cas échéant en examinant la quantité de protéines dans l'urine. Il n’y a pas de protéine dans une urine normale. Si la quantité de protéines détectée dans l'urine dépasse une certaine valeur, mais n'est pas trop élevée, elle est appelée "microalbuminurie". Le dépistage de la «microalbuminurie» urinaire commence généralement 5 ans après le diagnostic chez les diabétiques de type 1 et immédiatement chez les diabétiques de type 2. Les lésions rénales induites par le diabète est une situation progressive. Si la même personne souffre  d’une hypertension artérielle (hypertension) ou si les lipides sanguins sont élevés (hyperlipidémie), la progression des lésions rénales est accélérée. Par conséquent, il est nécessaire que non seulement le diabète  mais aussi  que les maladies concomitantes soient contrôlées.

Glomérulonéphrites

Il s'agit d'une maladie inflammatoire de la structure interne des reins.  Les signes et symptômes varient selon le type de la glomérulonéphrite. Il est généralement facile de diagnostiquer la glomérulonéphrite en examinant le patient, en examinant l'urée et la créatinine dans le sang et en effectuant un simple examen des urines. Les signes de la glomérulonéphrite à l'examen comprennent un gonflement des mains, des pieds et des paupières, un assombrissement de la couleur de l'urine (l'urine peut prendre la couleur du thé) et une pression artérielle élevée. Lors de l'examen des urines, les saignements (hématurie) et la perte de protéines (protéinurie) sont des résultats en faveur de la glomérulonéphrite. La principale difficulté dans le diagnostic de la glomérulonéphrite est la détection de la maladie responsable de la glomérulonéphrite. La cause de la glomérulonéphrite est souvent indétectable. Pour comprendre le type de  la glomérulonéphrite, une biopsie rénale doit être effectuée, c'est-à-dire qu'un morceau doit être prélevé du rein pour un examen microscopique.

Infections Rénales (Pyélonéphrites)

Il se développe à la suite de micro-organismes pénétrant dans le corps et atteignant les reins, y provoquant une inflammation.  Elle peut être aiguë ou chronique. L'infection rénale est une maladie grave. Si elle n'est pas traitée, une insuffisance rénale chronique peut se développer.  De plus, l'agent causal peut pénétrer dans le sang et provoquer une intoxication sanguine et la mort.

Insuffisance Rénale Aiguë

Il est défini comme une affection accompagnée d'une augmentation de la créatinine urée dans le sang et d'une diminution de la quantité d'urine (moins de 400 ml d'urine en 24 heures) à la suite d'une détérioration rapide des fonctions rénales. Il existe de nombreuses causes à l’insuffisance rénale aiguë. Une insuffisance rénale aiguë peut se développer en cas de diminution de l‘eau corporelle dans des situations tels que l’insuffisance cardiaque, des saignements de n'importe où dans le corps, des brûlures, une diarrhée ou des vomissements excessifs, administration de médicaments diurétiques excessifs, et donc en conséquence de la diminution de l’apport sanguin rénal ; mais peut également se développer à la suite de maladies rénales primaires telles que la glomérulonéphrite, la pyélonéphrite, les maladies systémiques telles que le diabète et le lupus érythémateux disséminé, l'inhibition du flux urinaire due aux reins, aux calculs, aux tumeurs, à l'hypertrophie prostatique.

Insuffisance rénale chronique

L'insuffisance rénale chronique est une maladie rénale dans laquelle un tableau d’urémie se produit avec une perturbation irréversible de toutes les fonctions des reins. L’urémie : il s'agit d'un groupe de symptômes qui se produisent en raison de la valeur d'urée supérieure à la normale dans le sang. Les causes les plus courantes d'insuffisance rénale chronique dans notre pays sont le diabète mellitus et l'hypertension. Par ailleurs la  glomérulonéphrite, les calculs rénaux, les infections, maladies systémiques impliquant le rein: (LED, PAN, sclérodermie), les anomalies congénitales du rein: (rein polykystique, rein hypoplasique, maladie kystique multiple des reins), les néphrotoxines (certains antibiotiques, utilisation chronique excessive d'analgésiques, or , métaux lourds tels que le plomb, le cadmium), les troubles tumoraux ou structurels des voies urinaires, les maladies vasculaires du rein (sténose de deux vaisseaux rénaux) peuvent entraîner une insuffisance rénale.

  • À mesure que l'insuffisance rénale se développe et progresse, de nombreux problèmes surviennent avec une insuffisance rénale.
  • Les niveaux d'urée et de créatinine nocifs pour le corps augmentent.
  • Une augmentation de la tension artérielle et un gonflement (œdème) se développent dans le corps à la suite d'une accumulation hydrique et sodique.
  • L'anémie se développe.
  • Le métabolisme osseux est altéré.
  • Une augmentation du taux de potassium dans le sang et des troubles du rythme cardiaque peuvent survenir.
  • Des maladies cardiovasculaires peuvent se développer.
  • De la fatigue, des nausées, des vomissements, des démangeaisons, une perturbation du goût dans la bouche, un malaise dans les jambes, un essoufflement, des troubles mentaux et  une perte de conscience, un coma peuvent survenir.
Partager sur les réseaux sociaux:

Médecins